Arte : "association relative à la télévision européenne". Les raisons d'une exception persistante.

Date 28 août 2010

Logo de la chaîne ARTE

17 juin 2010 – 12h30-14h30
Intervention de Jean-Michel Utard (GSPE-Prisme)
Discussion engagée par Aline Hartemann (CSE/EHESS)
Centre d'études Européennes, Sciences-Po 13 rue de l'université (ex- ENA), M° Rue du Bac.
Résumé de la présentation, rédigée par l’intervenant : « Dans le Livre blanc sur une politique de communication (2006) présenté par la Commission européenne, l'incantation des années 80 à la nécessaire émergence de médias européens n'a plus cours. Le constat y est fait d'une irrémédiable inscription des médias dans les espaces locaux et nationaux. La stratégie de communication proposée vise à mobiliser une multiplicité d'acteurs, dont les médias ne sont qu'une composante. Dans ce contexte, la longévité d'Arte née en 1992 apparaît comme une exception paradoxale. L'analyse de sa genèse et des modalités de coopération entre acteurs de télévision de nationalités différentes est susceptible d'éclairer les résistances à l'émergence de médias européens et de contribuer à re-problématiser la question d'un espace médiatique transnational en Europe ».
Merci à Jean-Michel Utard, à Aline Hartemann et à nos autres hôtes, pour avoir fait de cette séance un lieu de rencontre constructif.

Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.


Carnets de recherche