Piratages audiovisuels: Des voies souterraines pour la mondialisation culturelle ?

Logo du site pirate "The Pirate Bay"
Pour cette séance du 16 avril 2010 au Site Pouchet, nous avions le plaisir de recevoir Tristan Mattelard (Professeur à l’UFR Cultures et Communication, Université Paris 8 ) , La discussion était engagée par Sonia Hajri (Doctorante à l’université Paris 3)
Avec la montée en puissance des moyens de reproduction numériques, le thème du piratage audiovisuel, cinématographique, musical ou informatique a vu, depuis la seconde moitié des années quatre-vingt-dix, se développer une abondante littérature s’inquiétant des atteintes que celui-ci porte aux droits de propriété intellectuelle.
L’intervention de notre invité propose de s’éloigner du terrain à partir duquel est communément pensé le piratage — celui du téléchargement illicite dans les pays développés — pour cerner le phénomène dans toute la variété de ses manifestations, en privilégiant les terrains des pays du Sud et de l’Est.
Il s’agit, en s’appuyant sur les rares travaux menés sur ces terrains, de rompre avec les perspectives qui criminalisent le piratage audiovisuel pour interroger les ressorts profonds de celui-ci.
Au travers de cette analyse sur le piratage, ce sont quelques-unes des voies souterraines par lesquelles opère la mondialisation culturelle, qui jouent un rôle aussi décisif que méconnu dans l’approvisionnement en produits culturels des populations, qui sont éclairées.
Vous pouvez retrouver en cliquant ICI l’enregistrement audio de l’intervention de Tistan Mattelard et de la discussion qui s’en est suivi.

Laisser un commentaire